FR | EN

XBMC sur Raspberry Pi

1257155-raspberry-pi-carte-mere-arm-linuxEn fait, c’est un peu par hasard que j’ai testé XBMC sur mon Raspberry Pi. Je ne connaissais pas le logiciel en question et à vrai dire, étant donné que je ne regarde plus la télévision depuis 2006, je me suis détaché peu à peu de l’actualité dans le domaine du multimédia. Cependant, voilà… J’ai récemment réalisé que j’avais un problème… d’espace disque. Depuis 2007, je me suis acheté NSLU2 que j’ai passé rapidement sous debian pour pouvoir l’adapter à mes besoins. Entre autre, stocker toutes les vidéos que j’accumule depuis des années ainsi que ma bibliothèque musicale. Cela fait longtemps que mes DVDs et mes CDs ont rejoint ma cave et que j’ai tout numérisé. Seulement, cela commence à prendre sérieusement de la place. J’aurais pu faire évoluer la taille des disques attachés à mon NSLU2 mais en réalité, la vitesse à laquelle croit ma volumétrie de vidéos reviendrait à acheter du disque et du disque. Donc.. Changement de stratégie. Remplacer mon NSLU2 par un Raspberry Pi… Et aussi trouver une solution pour stocker mes vidéos, ma musique, etc… Forcément la solution de « cloudifier » est tentante… Et finalement, j’ai trouvé ! Un fournisseur qui me permet de bénéficier d’un espace de stockage illimité…. et qui me permet d’accéder à cet espace en FTP. Première étape, la plus pénible (et elle n’est toujours pas terminée), l’upload de tous mes fichiers… Etant donné que je dispose pas d’un accès internet Fibre, l’upload est long… Mais bon… En scriptant et en planifiant les transferts FTP, ça fonctionne.

Seconde étape, trouver une solution pour lire les vidéos directement en ftp et pouvoir les afficher sur la TV ou bien que je puisse y accéder à partir de mon PC. Dans un premier temps, j’ai fait une chose toute bête : installation d’une Raspian et en utilisant CurlFtpFS, j’accède à mes fichiers comme s’ils étaient en local. Après reste plus à trouver le moyen de partager sur le réseau local. Bon, ce n’est pas les solutions qui manquent mais comme je suis plutôt friand des solutions rapides et qui ne vont pas me prendre la tête… C’est samba que j’ai utilisé. Seulement, souci… Et je n’ai toujours pas trouvé de solution, autant le listage du contenu de mes dossiers fonctionne, les choses se gatent quand j’essaie de lire la video… Je regarde vite fait les erreurs au niveau de samba… Erf… Pas envie de chercher… J’aurais été en forme, je ne m’en serai pas privé mais là, nan…. L’idée, c’est de pouvoir me divertir, pas tordre mes neurones en quatre. Donc je cherche une solution… Et je tombe sur XBMC et surtout sur Raspbmc ! Je télécharge le programme d’installation. Je prends la carte SD de mon Raspberry Pi et hop, formatage… Je remets la carte dans le Raspberry Pi. Allumage…. L’installation est automatique. Par contre ne pas oublier de brancher le câble éthernet… Pour l’anecdote, j’ai passé une bonne dizaine de minutes à chercher pourquoi le Raspberry ne récupérerait plus d’IP avant d’avoir l’éclair de génie de regarder si le câble RJ45 était correctement fiché dans la prise… Des fois, on ne pense pas aux trucs les plus simples…

Bref… 25 minutes plus tard… Tout est prêt…. Entre temps j’ai téléchargé Yatse sur mon téléphone Android : et oui, il faut une télécommande pour naviguer dans le bousin de XBMC… Passage dans les paramètres pour mettre l’interface en français… Ensuite, je regarde pour rentrer les sources que doit parcourir le XBMC…. Seulement, avec la télécommande, rentrer les sources FTP c’est un peu long (surtout vu les mots de passe que j’utilise)… Alors…. Un petit coup de WinSCP pour éditer directement le fichier sources.xml…. Je redémarre et je laisse le XBMC faire son inventaire… 20 minutes plus tard… Nickel… Je visualise déjà une partie de mes films… Je lance la lecture de l’un d’entre eux… Suspens… Au bout d’une quinzaine de secondes, le film démarre… Hourra… Qualité nickel… Le seul souci, c’est mon accès internet qui a tendance à être encombré… Mais bon, pour ça, le XBMC ne peut rien faire…

(article original : ici)

Leave a Reply